Accueil » Nos news » Ce que pensent les français des anglais ?

 
 

Ce que pensent les français des anglais ?

 
 

Ce que pensent les Français des Anglais et les Anglais des Français ?

De l’ennemi héréditaire à l’entente cordiale, la relation entre Français et Anglais s’est considérablement améliorée avec le temps. Il n’empêche que d’un côté de la Manche comme de l’autre, nous aimons toujours un peu nous moquer de nos anciens rivaux. Et dans ce petit jeu de la critique, les clichés occupent souvent une place de choix.

Nous nous sommes intéressé à ce que pensent les Français des Anglais et les Anglais des Français, en d’autres termes, à la façon dont les sujets de Sa Majesté nous perçoivent, et à l’inverse, à l’image que nous avons de nos amis Rosbifs. 

Un peu arrogants mais « friendly » tout de même

Lorsque vous questionnez les Anglais sur ce qu’ils pensent des Français, leur première réaction est souvent de sourire, puis d’affirmer que nous sommes très amicaux. Un bon point pour nous donc. Seulement si la conversation se prolonge un peu, ils semblent se souvenir que derrière notre charme et nos bonnes manières, nous sommes parfois un tantinet arrogants, et à l’image de notre coq national, très fiers ! Fiers de notre langue, au point que nous prétendons parfois ne pas parler anglais et contraignons ainsi les touristes à s’exprimer dans la langue de Molière, et surtout très présomptueux dès qu’il est question de nourriture.

La gastronomie française est pour nous, sans nul doute possible, la meilleure qui soit. Et c’est le cœur lourd que nous entrons dans un pub anglais. Aucune raison de se pavaner pourtant, estiment les Londoniens que nous avons rencontré. Pour eux aussi, notre cuisine parait parfois « disgusting » : il est vrai que nous mangeons des escargots et des cuisses de grenouilles, quelle horreur !
A notre défaveur toujours, les hommes de notre beau pays sont considérés comme des coureurs de jupons…Il semblerait aussi que nous fumions beaucoup et buvions des litres et des litres de vin rouge, une autre de nos fiertés nationales.

De plus, nous sommes évidemment, toujours en grève et notre activité favorite est de râler. Il y a peut-être un peu de vrai là dedans…

Ce qu’ils veulent bien nous accorder, c’est notre sens de l’esthétique : les Français s’habillent bien, et s’habillent classe. Chemise, cravate de rigueur, le col bien fermé, le veston accordé et la veste bien taillée. Les femmes sont elles décrites comme très élégantes et raffinées.

Si les Britanniques voient en nous de gentils voisins, certains restent persuadés que nous ne les aimons pas, pour la simple et bonne raison que nous nous imaginons qu’eux non plus ne nous apprécient pas. Un grand malentendu tout ça ! Lynda, rencontrée sur Trafalgar square, évoque le passé tumultueux entre nos deux pays et explique ce désamour par des relations politiques quelque peu tendues entre Downing Street et l’Elysée : « Votre président n’est pas très sympathique avec les Anglais, commente la sexagénaire. Il n’y a pas de friendship vraiment entre nos deux gouvernements, et c’est bien dommage ».

Politique mise à part, notre cote de popularité auprès des Anglais n’est donc pas si mauvaise. Qu’en est-il de l’autre côté du miroir ?

Irréductibles conservateurs et très bons hôtes

Clairement, la nourriture n’est pas le point fort des Anglais, tout bon Français sera d’accord avec cette affirmation.

Néanmoins nous leur reconnaissons un sens de l’accueil et du service : nous sommes nombreux à les trouver plus souriants que les Français, plus chaleureux aussi. Ils sont polis, « welcoming » et font de très bons hôtes. De façon générale, l’adjectif qui revient le plus pour qualifier nos amis anglais est celui de « gentil ».

Nous trouvons aussi leurs rues plus propres et plus sûres que les nôtres.
Nous ne sommes toutefois pas toujours des plus tendres avec nos alliés : les clichés sur leur comportement souvent excentrique et parfois outrageant vont bon train. Il est communément admis que les Anglais n’ont pas peur du ridicule (ni du froid) et qu’ils sont tous des alcooliques en puissance.

La jeunesse britannique peut être perçue comme une cause perdue depuis l’hexagone.

Les aînés ne sont pas épargnés : les Français se représentent les Anglais comme des monarchistes invétérés, infiniment attachés à leurs coutumes et fervent défenseurs des traditions d’antan. L’heure du thé par exemple : nous sommes nombreux à nous imaginer que chaque résident de Grande-Bretagne se sert quotidiennement une tasse de thé vers 17h.

S’ils ne sont pas aussi impétueux que les Français, les Anglais sont aussi considérés comme très fiers de leur pays, notamment parce qu’ils le quittent très peu et ne voudraient vivre dans aucun autre endroit au monde.
Sabine, professeur d’anglais à Paris et ancienne fille au pair dans la banlieue de Londres emmène chaque année ses élèves dans la capitale britannique pour dit-elle, leur faire découvrir comment c’est l’Angleterre en vrai et casser les clichés. « Quand on est jamais venu à Londres, on pense qu’il y pleut tout le temps et que la nourriture est infâme. Mes élèves sont toujours surpris de constater que ce n’est pas le cas ».

A vos commentaires : les clichés sur nos amis les Anglais sont-ils toujours de mise ? Quelle est votre propre représentation des Anglais ? Français/Anglais, sommes-nous si différent ?

 

https://cours-danglais-bordeaux.business.site/

http://www.les-mots-pour-le-dire.org/ 

https://www.coursanglais-bordeaux.fr/

Mots-clés: , , , , ,