Accueil » Nos news » REFLEXIONS SUR L’APPRENTISSAGE DE L’ANGLAIS

 
 

REFLEXIONS SUR L’APPRENTISSAGE DE L’ANGLAIS

 
 

REFLEXIONS SUR L’APPRENTISSAGE DES LANGUES

Il y a un gros problème dans l’apprentissage des langues vivantes dans le monde entier — et en France en particulier.

L’anglais n’est pas une langue si éloignée du français. Et, pourtant, la majorité des francophones peinent à apprendre l’anglais. Ce n’est pas normal. Le système éducatif n’est pas adapté. Et c’est dommage ! De nombreuses études sur le cerveau, la mémoire et les langues vivantes sont là pour nous aider.

LA MAITRISE DE L’ANGLAIS, c’est :

  • se rappeler et utiliser chaque mot au fur et à mesure des besoins

  • Articuler correctement — de manière parfaitement compréhensible pour un natif ;
  • Tout cela, dans des phrases correctes grammaticalement.

DEUX MANIERES DE COMMUNIQUER : S’EXPRIMER ET COMPRENDRE :

On appelle cela, respectivement, produire et recevoir du langage.

Si vous voulez trouver vos mots en anglais, il vous faut produire du langage régulièrement. (Soit en parlant, soit en écrivant).

Quand vous vous entraînez à comprendre uniquement, le problème est que vous ne vous entraînez pas à parler. Et donc, les mots vous manqueront le jour où vous vous voulez prendre la parole. En revanche, quand vous vous entraînez à parler, vous vous entraînez aussi à comprendre !

 

UN TRAVAIL DE JONGLEUR :

Parler anglais, c’est faire beaucoup de choses à la fois.

Vous devez soigner à la fois la phonétique, le vocabulaire et la grammaire (et chacun de leurs détails).

Qui plus est, vous devez le faire suffisamment rapidement pour comprendre en temps réel. Et pouvoir répondre sans attendre, sans réfléchir.

C’est quelque chose que vous faites naturellement dans votre langue natale mais il vous a tout de même fallu 7 ans — et environ 10 000 heures — pour y parvenir.

 

COMMENT TROUVER LES MOTS POUR LE DIRE EN ANGLAIS ?

Pour trouver les mots pour le dire en anglais, il n’y a pas de secret, il faut pratiquer et parler la langue. Pour y parvenir rapidement, il n’y a pas de secret non plus : il faut pratiquer tout le temps.

 

COMMENT COMMUNIQUER ?

Il existe deux grands types de langage : l’écrit et l’oral.

Les deux sont différents. Par exemple, les mots les plus fréquents à l’oral ne sont pas les mêmes que les mots les plus fréquents à l’écrit. Et l’anglais que vous avez étudié à l’écrit, à l’école, ne se retrouvera pas toujours à l’oral.

Le seul moyen d’avoir de l’aisance dans vos rapports avec les anglophones, c’est de maîtriser l’oral.

Voilà pourquoi nous vous entraînons à l’oral à l’école d’anglais LES MOTS POUR LE DIRE

 

COMMENT PRATIQUER L’ANGLAIS ?

En pratiquant l’anglais tous les jours ou même plusieurs fois par jour  ! Connaissez-vous le  rythme circadien (du latin circa diem, « environ un jour »), qui désigne les processus, en particulier biologiques, qui durent environ 24 heures. Le plus connu est l’alternance veille-sommeil qui rythme le passage de nos journées, l’une après l’autre.

Moins connu mais tout autant digne d’intérêt est le rythme ultradien (du latin ultra diem, « plusieurs fois par jour ») qui désigne les processus qui se répètent plusieurs fois par jour. C’est notamment le cas de nos humeurs et de nos hormones, avec des variations toutes les 90-120 minutes environ.

 

POURQUOI OUBLIONS-NOUS CE QUE NOUS APPRENONS ?

Nos cerveaux ne sont pas conçus pour tout retenir. Lorsque nous acquérons une information, celle-ci se dégrade progressivement, jusqu’à disparaître entièrement.
Plus le temps passe, plus le souvenir disparaît. Une information que l’on retient à 100% au moment t0 finira par disparaître à vitesse exponentielle. (Illustré par la courbe rouge sur le graph.)

Nos cerveaux ne sont pas conçus pour tout retenir.

Il existe des exceptions à cela (les informations très chargées émotionnellement peuvent être retenues à vie du premier coup) mais, globalement, nous devons nous attendre à oublier l’information faute de la réviser.

A l’inverse, si on révise régulièrement l’information, on la renforce. Celle-ci se dégrade alors un peu moins vite que la première fois. Puis encore un peu moins vite la seconde fois qu’on la revoit, et ainsi de suite. (Courbes vertes sur le graph.)

C’est pour cela qu’il est plus facile de faire de l’anglais plusieurs fois dans la journée : en pratiquant plusieurs fois par jour, 

 

A l’école d’anglais LES MOTS POUR LE DIRE, on vous encourage à travailler tous les jours, même un petit quart d’heure tous les jours.

Vous avez un cours d’1h15 une fois par semaine mais votre professeur vous donnera du travail et à vous de vous organiser pour mieux assimiler !

 

http://www.les-mots-pour-le-dire.org/

https://cours-danglais-bordeaux.business.site/

https://www.coursanglais-bordeaux.fr/

Mots-clés: , , , , , ,